L’adolescence, tout le monde le sait, est une période charnière. C’est une période où nos enfants sont souvent plus vulnérables, même s’ils pensent le contraire. Leur corps change, il devient un lieu d’expression et de transformation. Ils peuvent marquer leur corps en lui faisant violence (ex: scarifications). Les adolescents ont également des fantasmes d’immortalité, de toute puissance, ce qui engendre des comportements qui peuvent inquiéter leur entourage. C’est un véritable chamboulement physiologique, neurologique et hormonal. La question de la sexuation se pose, ainsi celle de l’identité.

L’adolescent(e) se trouve dans un paradoxe et nous le renvoie. Il a besoin de nous (parents, éducateurs) mais il ne supporte pas d’avoir besoin de nous. Il veut être autonome et voit bien qu’il n’y arrive pas, c’est pourquoi de fortes tensions peuvent être palpables. Il est à vif dans ses émotions. Au niveau psychique c’est également le moment où tout est possible, où on peut agir.

Constats:

  • Tensions familiales, incompréhensions, difficultés de communication
  • Intériorisation des émotions de l’enfant, repli sur soi, difficultés d’affirmation
  • Refus de l’autorité
  • Violences contre soi et/ou contre les autres
  • Difficultés à trouver sa place dans un groupe et à s’affirmer
  • Décrochage scolaire

J’ai eu la chance d’accompagner environ 200 adolescents et jeunes adultes durant ma carrière en tant qu’éducatrice.. Lorsque les éducateurs (parents, travailleurs sociaux, personnel du collège) repèrent des difficultés chez l’enfant, le mécanisme premier est de se tourner vers un pédo-psychiatre, psychiatre ou psychologue. Cette démarche est louable car elle acte un souci de faire ce qu’il faut pour que l’enfant se sente mieux. Elle est parfois, évidemment, nécessaire.  Les enjeux ne sont pas toujours psychologiques.

Les adolescents et les jeunes adultes, plus souvent les garçons d’ailleurs ont beaucoup de mal à entendre que nous voulons les emmener voir un psychologue. « Mais je ne suis pas fou! ». Rencontrer un éducateur ou une éducatrice est beaucoup plus évident pour eux car ils n’ont généralement pas d’a priori.

Prose Education propose des Consultations éducatives individuelles pour répondre aux besoins des familles. Aussi, les Ateliers collectifs pour les structures permettent un travail éducatif très soutenant. Je porte un projet facilitant la mise en mots, la capacité d’empathie, la communication non violente à travers des groupes de parole. L’action permet à l’adolescent(e) de se positionner comme acteur dans la relation à l’adulte de manière générale. Le jeune est considéré comme un adolescent dans sa globalité, ce qui va faciliter son épanouissement et son bien-être en tant que sujet à part entière dans son école, sa famille, son environnement. Ce premier objectif permet de soutenir l’ouverture à l’esprit critique et la citoyenneté.

AXES DE TRAVAIL

  • Cohérence de la communauté éducative (famille, établissement scolaire, éducateurs):  structurant et sécurisant
  • Créer un espace de confiance (temps de la relation)
  • Entourer l’adolescent de paroles et tenter d’apporter des réponses, ce qu’il cherche par dessus tout
  • Travailler avec l’idée que derrière la destruction il y a un fort désir d’exister.